Delirio a due

Une conversation surrealiste

 

Une conversation surréaliste avec une interlocutrice « muette ». Par la force des choses. Par l’impossibilité d’entendre et d’enregistrer l’autre, de l’écouter, de comprendre.
La seul réponse possible pour elle, Myriam, c’est de me proposer quelque chose.
Chose faite.


One Comment

Leave a Reply
  1. C’ est chouette !
    Intéressant par toutes les réflexions et sujets sociétaux abordés ; par la mise en mots de l’ idée, du projet de création, de son processus ; et quelque part amusant aussi, sous cette forme qui s’ offre à nous qui n’ entendons qu’ une part de l’ échange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *