Discours d’ouverture de la Villa Création

La Villa Création accueille ici son premier pensionnaire

Ce lieu, nous le désirons principalement comme un espace susceptible de réinventer un modèle de fonctionnement passé pour questionner celui du présent. Que l’on laisse s’y dérouler une action transformatrice de l’expérience. Nous le souhaitons aussi comme un lieu qui est un espace défini mais qui n’est pas clos. Et enfin un lieu où l’on refuse la norme sans le dire.

Massimo Dean, artiste créateur, agitateur, poétique et politique est un choix que nous faisons pour mettre en valeur la création d’aujourd’hui. Aujourd’hui, les acteurs politiques et culturels s’accrochent dans la logique d’un passé embourbé ; dédale de cooptation et d’entre-sois (d’interêts privés défendus avec de l’argent public). Aujourd’hui encore, cette logique carriériste au sein des établissements culturels supplante l’importance d’une politique culturelle réfléchie et librement créatrice. Nous créons cette Agora, libre de ces dirigeants politico-culturels impérialistes qui ne sont là pour promouvoir que divertissement et productivité. Massimo Dean est un allié dans cette quête du présent, nous le défendrons.

En ces temps de confinement, vous l’avez remarqué, le temps passe curieusement, la temporalité est modifiée. Alors il ne faut pas tout changer, ça c’est un slogan politique bien connu, il faut déjà chercher, chercher comment agir. Et tout de suite.

Pierre-Marie PEM Braye-Weppe

Massimo Dean est un metteur en scène et comédien Italien. Dans la lignée de Pier Paolo Pasolini, il met instinctivement en crise le théâtre et son environnement, en cassant tous les codes, en niant les us et coutumes, en bousculant les institutions culturelles, pour un théâtre contemporain en prise avec l’évolution de la nature humaine.

Arnaud NANO Méthivier

 

Massimo Dean est le premier artiste que nous avons contacté afin qu’il installe, pour vous, son bureau artistique dans le centre culturel numérique Agora. Pour rappel, Agora a été imaginé et conçu pour assurer une continuité culturelle pendant la période de confinement imposée par le Covid-19 et la fermeture de tous les établissements culturels physiques. Ce centre culturel, dématérialisé, se propose d’être un lieu infini, qui explore et expérimente des processus collectifs pour habiter le monde et construire des communs. Un lieu ouvert qui instaure des espaces de liberté ou se cherchent des alternatives. Un lieu difficile à définir car son caractère principal est l’ouverture sur l’imprévu pour construire sans fin, le possible à venir. C’est d’ailleurs ce que nous proposons aujourd’hui en accueillant un premier résident pour la période du confinement. Bienvenu à Massimo Dean

Antoine Méthivier

 

Le regard d’Arnaud NANO Méthivier sur Massimo Dean :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *