Fenêtre sur blog / Pipo / Françoise

Confinant à outrance le noir, saturant la toile de matière, déconfinant l’outrenoir Il fait surgir la lumière.

Ce que ces billets d’où
denses venus d’ailleurs
tissent dans ces lignes
toile qu’on entretient
en fermant sur le vide
cette main de rien
libère le fil de tout
partage vers demain

 

 

https://youtu.be/pnCSQVlUMSo


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *