Isabela Paiva – Brésil

Confinement Covid-19

 

■FISSURA SOCIAL■

Panneau en bois encadré composé de couches de peinture acrylique, spray et paraffine.45×66

(Réalisé pendant le confinement au Brésil)

« Le confinement a apporté des nombreux changements dans ma façon de produire. Par exemple le fait que j’ai dû quitter São Paulo où j’ai vécu seule pendant des années en raison de l’incertitude financière, car je suis une artiste indépendante. Comme ça je suis retourné chez mes parents à Uberlândia. En quittant la ville j’ai également quitté mon bureau donc j’ai dû m’adapter à la production das l’intérieur de la maison des mes parents.

Il me semble difficile de produire en étant « observée ». Il me semble difficile aussi de produire dans un espace qui limite tellement nos mouvements corporels et mentaux.

Il est étrange de retourner dans l’environnement dans lequel j’ai passé mon enfance, maintenant comme une femme, et en plus comme une femme artiste.

Je crois que tous les traumatismes et tous les souvenirs refont surface lors de cette production que j’ai nommée « Prisions ». Et l’art pour moi, à ce moment représente le cri d’un corps qui ne peut pas bouger. »

Isabela Palva

One Comment

Leave a Reply
  1. Il est très inspirant de rechercher des alternatives d’exposition et de voir comment l’art et la culture se produisent à ce moment-là et de trouver le travail d’un artiste brésilien. Félicitations, votre travail a beaucoup de force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *