i170 – à l’image d’un temps confiné.

i170 – novembre 2020. 120×120 cm, technique mixte sur papier.

« Sortir le chien, fumer un clope. Avec le papier, daté-signé, qui nous définit, Tito et moi, à l’heure dite. 17h09, déjà la nuit. Un pipi, quelques bouffées, vite se rentrer. Le Mille Feuilles, Le Mètre à Ruban, Chez Momo : librairie, mercerie, bar, les inutiles ont fermé boutique. On n’y voit rien, où est passé le chemin ? Quelque chose brûle en moi, s’évapore gentiment, à feu doux. Et l’innocent qui jappe, aboie entre mes jambes. Imbécile heureux, ton bonheur est mien. Le compas contrarié, j’ai bien faillit tomber 3 fois dans un rayon d’un kilomètre. »

J’ai peint cette fable avec ce qui vient, ce que j’ai retenu de l’air du temps, le manque d’oxygène quand mes souvenirs font de l’apnée, tout ce qui veut bien remonter à la surface pour prendre une forme. Précision : je n’ai pas de chien et si j’en avais un, je ne l’appellerais pas Tito.

André HOULLIER

Mon site : oeuvre1visible

Mon fil Instagram : oeuvre_1_visible

65 Comments

Leave a Reply
  1. You could certainly see your expertise within the article you write.
    The world hopes for even more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe.
    Always go after your heart.

One Ping

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *