i170 – à l’image d’un temps confiné.

i170 – novembre 2020. 120×120 cm, technique mixte sur papier.

« Sortir le chien, fumer un clope. Avec le papier, daté-signé, qui nous définit, Tito et moi, à l’heure dite. 17h09, déjà la nuit. Un pipi, quelques bouffées, vite se rentrer. Le Mille Feuilles, Le Mètre à Ruban, Chez Momo : librairie, mercerie, bar, les inutiles ont fermé boutique. On n’y voit rien, où est passé le chemin ? Quelque chose brûle en moi, s’évapore gentiment, à feu doux. Et l’innocent qui jappe, aboie entre mes jambes. Imbécile heureux, ton bonheur est mien. Le compas contrarié, j’ai bien faillit tomber 3 fois dans un rayon d’un kilomètre. »

J’ai peint cette fable avec ce qui vient, ce que j’ai retenu de l’air du temps, le manque d’oxygène quand mes souvenirs font de l’apnée, tout ce qui veut bien remonter à la surface pour prendre une forme. Précision : je n’ai pas de chien et si j’en avais un, je ne l’appellerais pas Tito.

André HOULLIER

Mon site : oeuvre1visible

Mon fil Instagram : oeuvre_1_visible

2 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *