J44 – Elline Sebguet

Il y aura…

Lorsque nous parlons des matériaux de l’art, nous avons tendance à penser aux propriétés physiques de l’objet. Ici, je voudrais mettre l’artiste dans l’équation, car c’est sa propre attitude physique qui a aussi un impact sur une œuvre d’art : l’artiste est l’intermédiaire entre les matériaux et le produit final.

Jackson Pollocks disait en 1950 « New needs need new techniques ». Alors face à l’immobilisme provoqué par le confinement, l’artiste se tourne vers un besoin de faire voyager son âme. Ici sa nouvelle technique, et d’envouter l’objet, de lui donner une vie, une histoire. De lui prêter volontiers une voie ou un corps, voire même une faculté de penser. 

« L’artiste s’en remet souvent à des stimuli propre aux matériaux qui lui transmettront leurs essences spirituelles.» Odilon Redon (1840-1916)

 

Pierre-Marie PEM Braye-Weppe, Arnaud NANO Méthivier, curateurs du festival des Arts Confinés.

 

« Avant la tempête, le calme.

Tout bouge, tout s’agite, et tout s’arrête, en partie…

Les mouvements infimes nous invitent à la poésie, l’imagination, les utopies, les rêves et les silences.Il y aura un avant, un après, un futur, un pourquoi pas. »

 

Elline Sebguet : Artiste artisante Multi-forme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *