J33 – Pierre Rebichon

Fin damné

 

Pour faire écho à l’oeuvre d’hier, Le Georgi, rien de mieux que cette projection dans l’avenir de Pierre Rebichon. Un virus présenté ici en iconoclaste, qui cherche à casser et faire disparaitre les traditions passées, cotillons, pompoms, un virus qui se place en ennemi du retour à la normal. Ce qu’il est naturellement. Pierre Rebichon se place dans la lignée de l’Art Confiné, en observateur du temps présent, et préfère afficher des sourires blasés ou hypocrites, sur des mines débonnaires, plutôt que le repas angoissant et/ou consensuel que nous sert chaque jour la soupe médiatique faussement confinée. Alimenter l’esprit, ce n’est pas donner de la nourriture télévisuelle aux cochons.

Pierre-Marie PEM Braye-Weppe et Arnaud NANO Méthivier, curateurs du Festival des Arts Confinés. 

 

Cotillons, confettis, cons tout court,
chenille et danse des canards…
Le passage vers une année nouvelle
nous laisse dubitatifs.
Il va nous rester de faire bombance en « cati-minuit »
pour passer en 2021

Pierre Rebichon

 

En savoir plus sur…

Site Web : https://www.rebichon.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *