J12 – Leonor Canales Garcia

Marilyn en casa

Le clown. A l’heure des apéros à distance, « Manger un clown » ou tenter en vain d’être rigolo, faire des blagues, parfois de mauvais goût, pour tenter de faire rire l’assistance est le quotidien de beaucoup de citoyens confinés et connectés. Le clown  a été popularisé par la commedia dell’arte et le personnage de Pierrot. Il est généralement associé à la figure de l’auguste, le clown au nez rouge, apparu quant à lui à la fin du XIXe siècle. Le clown est un art subtil. Leonor Canales Garcia interroge son propre artiste. Quelle est la limite entre l’artiste et la personne citoyenne ? Elle critique les pratiques citoyennes durant le confinement. Elle porte l’idée de se prendre en main. Elle questionne le sujet de programme, de planning. Elle confirme que l’acte créatif à peine confié au public, devient politique. Elle nous parle de libre arbitre, et que l’artiste est seul, et a autre chose à faire que faire ce que propose la masse. Elle questionne ce qu’est un artiste. Mais surtout elle nous dit : En attendant… qu’est-ce qu’on fait  ?

Arnaud NANO Méthivier, curateur du festival des arts confinés

« Enfermé dans mon armoire je regarde le monde à travers les yeux de Marilyn mon personnage imaginaire qui m’habite et me tiens compagnie… à côte de mon chat ! Nos débattons de la pluie et du beaux temps, de cette époque qui nous pousse dans nos retranchements, nous inventons l’avenir. Un avenir où nos corps seront  proches les uns des autres… Enfin, depuis mon armoire j’ouvre la fenêtre de mon intérieur à vous tous, toutes dans l’espoir d’être bientôt Yeux dans Yeux… »

Leonor Canales Garcia, artiste multidisciplinaire / Cie A Petit Pas

En savoir plus…

https://www.youtube.com/channel/UChGXO8pcpRQ8ZMA47jo4Vvg

www.apetitpas.fr

www.facebook.com/CieApetitPas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *