J14 – Serge Ambert

Souffle au corps

Serge Ambert devait faire danser les sculptures de Marc Petit dans les semaines à venir, au Lazaret Ollandini à Ajaccio. (Un Lazaret était, par le passé, un établissement de mise en quarantaine.)

Bizarrement, Le Lazaret Ollandini qui abrite le musée Marc Petit, est inaccessible pendant le confinement dû au Covid-19 ; La rencontre est retardée.

Le festival des Arts confinés permet de compenser cette impossible rencontre, et de faire se rencontrer, devant le regard des festivaliers des Arts confinés, deux artistes du vivant, un chorégraphe, Serge Ambert, et un sculpteur, Marc Petit dans la même journée.

Serge Ambert, continue à nous faire découvrir sa capacité d’adaptation à danser en tout lieu, en toute circonstance, en totale adéquation avec l’environnement physique, social, sanitaire qui l’entoure, avec comme toujours, un poème de Ghérassim Luca dans sa poche.

Arnaud NANO Méthivier, curateur du festival des Arts confinés

«Depuis plusieurs années avec Arnaud Méthivier nous voyageons et faisons voyager les spectateurs lors d’une performance totalement improvisée intitulée « Souffle aux Corps » qui s’adapte au temps et à notre environnement immédiat. Dans ce temps de confinement Arnaud m’a fait parvenir il y a quelques jours une nouvelle musique, j’ai retrouvé un texte de Ghérasim Luca de circonstances « Comment s’en sortir sans sortir », la danse a fait le reste ! Bon voyage entre musique danse et poésie. »

Serge Ambert, danseur, chorégraphe

En savoir plus …

Accueil

Un Commentaire

Laisser une Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *