J15 – Thibaud Defever / Maïwenn Le Guhennec

La jeune fille et la mort

Thibault Defever en s’associant à Maïwenn Le Guhennec, pour nous offrir une musique à voir ou un film à écouter, nous aiguillent simplement vers un art du confinement utilisant la musique. Il n’y a pas vraiment de raison de filmer la musique. Le musicien joue pour les oreilles de l’auditeur. Il cache souvent ses approximations par des subterfuges techniques, qui vont de la poitrine gonflée au vocodeur, de la chaine en or autour du cou aux gogo dancers, de la piscine à strings aux effets spéciaux les plus modernes. C’est certainement ce qui a fait aussi le succès des stars DJ. Mais que devient un DJ en confinement ? Pendant cette période de confinement, on s’aperçoit que le musicien, filmé en plan fixe avec une caméra de fortune durant toute son interprétation ennuie souvent. Pour peu que la prise de son soit approximative, l’artiste perd de sa crédibilité pour la future période ou il pourrait retrouver le contact direct avec un public et tous les artifices du spectacle vivant. C’est le succès des interprétations grossières, où plus la proposition fait mal aux oreilles plus elle interpelle le public. Mais si pour régaler l’oeil, le musicien fait confiance à des talents de mise en scène, de mise en mouvement, de prise de vue, l’oeuvre constituée devient un tout et un plaisir des sens. Merci Thibault, Merci Maïwenn.

Arnaud NANO Méthivier, curateur du festival des Arts confinés

« Un ami m’a parlé il y a quelques jours de l’Andante du quatuor de Schubert, La jeune fille et la mort. J’ai eu envie d’en faire une transcription à la guitare, une adaptation, plutôt. De cette musique se dégage un silence, une suspension, une vague inquiétude, un recueillement que Maïwenn Le Guhennec a su capter en filmant les détails de l’appartement, le parquet, une rambarde du balcon, un peu de peinture qui s’écaille, une résistance végétale … Le temps qui passe et qu’on regarde passer. La contemplation est un cadeau que l’on se fait à soi-même, peut-être trop rarement. Maïwenn et moi sommes heureux si cette vidéo a été pour vous l’occasion de laisser vagabonder votre esprit, vos yeux et vos oreilles pendant quelques minutes … »

Thibaud Defever / Maïwenn Le Guhennec, artistes, musicien et vidéaste.

En savoir plus…

presque oui.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *