J35 – Hamideddine Bouali

Confinement

La boucle, serait-elle un plaisir de l’homme, plus facile à vivre que l’aventure d’une ligne aux courbes variantes ?

La boucle est devenue un procédé commun dans la musique électronique XXIè siècle, facile, car réclamant peu de moyens. Il s’agit d’une séquence musicale, (un sample ou échantillon en Français), destiné à être répété indéfiniment. Il s’agit d’enfermer l’auditeur dans un espace sonore restreint, limité, simple. Hors il existe des musiques d’aventure, parfois faussement en boucle comme la musique minimaliste apparue dans les années 1960 aux Etats Unis, et qui représente une part importante de la musique classique de ce pays. Cette musique répétitive, utilisant la répétition comme technique de composition…

La boucle photographiée, ou la boucle photographique vit la même aventure, comme l’ont montré les célèbres photographes Bernd et Hilla Becher, avant Hamideddine Bouali ce jour.

Arnaud NANO Méthivier, curateur du festival des Arts confinés.

 

« Dès le début du confinement je me suis lancé un challenge, celui de réaliser une mosaïque d’images illustrant mon état d’âme du jour. Avec les moyens de bords, sans éclairage d’appoint ni effet spéciaux, me contentant des objets sous la main, je me suis bien occupé…une distraction qui me sert comme vaccin contre les angoissantes informations des journaux télévisés »

Hamideddine Bouali, créateur d’images.

En savoir plus sur…

Blog : http://du-photographique.blogspot.com/

Facebook : Hamideddine Bouali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *