J4 – Jean-Philippe Jarlaud

Série « Glossaire de l’Ancien Monde »

Où trouver du sens, sans sensations : sans toucher, sans odorat, sans se voir, sans gouter.
Le langage photographié ici n’est plus du Pop-Art (popular art), il est étranger à nous, et c’est comme du Distance-Art.
Photographier ce qui nous éloigne, surement pour se laisser imaginer l’abandon, la perte de soi et des autres, et mieux nous montrer l’importance de ne pas céder à l’individualisme, au survivalisme, au terrorisme.
Cette série est un mantra à dire et à observer.

Pierre-Marie PEM Braye-Weppe et Arnaud NANO Méthivier, curateurs du Festival des Arts Confinés.

Pour un artiste qui photographie, écrit, comment rendre compte de la complexité des émotions de cette expérience inédite ?
La série « Confins » (programmée précédemment dans le festival, ndlr) aborde l’expérience à travers une sorte de journal intime, écrit au fil des jours, réécrit en fin de projet, sur les images disponibles (mon logement, les sorties permises, des archives personnelles, des écrans de TV), avec travail de mise en forme final.
Ce « Glossaire de l’Ancien Monde » parle de ce qui nous manque (par les verbes d’action) et des images de signes urbains.
Jean-Philippe Jarlaud, photographe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *