J48 – Chris Morin-Eitner

Paris Arc de Triomphe – Faim du Monde Faim d’émois

Les nouveaux outils artistiques du créateur permettent un réalisme jamais vu.

Ils permettent la magnifique supercherie de l’existence de Banksy, qui est monsieur tout le monde.

Ils permettent aussi à l’audio-spectateur confiné de croire l’impossible du passé, – Elvis Presley fait encore des duos avec sa fille,  40 ans après sa mort-  mais aussi de croire le possible du futur – l’Arc de triomphe parisien, tagué, au milieu d’une forêt.

En tant qu’être humain, nous avons tendance à penser, façonner ou soumettre une oeuvre d’art en fonction de son univers naturel. En d’autres termes, les civilisations cherchent à créer une oeuvre humaine à l’image de la nature.

Surement nous est-il difficile d’accepter que la nature dispose d’une force créatrice bien supérieure à la notre, depuis des millions d’années.
L’Art Confiné – qui a émergé bien avant le confinement – amène surement cette liberté : retourner les calques !
Alors laissons l’artiste chercher quelle serait l’oeuvre de la nature sur l’oeuvre entière d’une civilisation. Dans Paris, par exemple ?

Arnaud NANO Méthivier et Pierre-Marie PEM Braye-Weppe, curateurs du Festival des Arts confinés.

 

« FIN DU MONDE FIN DU MOIS
CHANGEONS LE SYSTEME PAS LE CLIMAT

FIN D’UN MONDE FIN DE MOI
FAIM DU MONDE FAIM D’EMOIS

FIN DES PARADIS FISCAUX FIN DU GAVAGE D’OIE
STOP A L’OBSLOLESCENCE PROGRAMMÉE DE GAÏA »

Chris Morin-Eitner, artiste pictural

Paris Arc de Triomphe – Faim du Monde Faim d’émois © Chris Morin-Eitner 2019 – Courtesy Galerie W

 

En savoir plus…

site : www.morin-eitner.com

insta : @morineitner

Facebook :Chris Morin-Eitner

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *