J8 – Raphaël Saint-Rémy

Reconfinement

 

Programmée en avant-première dans l’édition Couvre-Feu de ce confinement, nous vous présentons ce soir dans le cadre du Festival des Arts Confinés #2, « Reconfinement », une prémonition et une image de l’avenir. 

La nuit, Paris est à nouveau vide de l’Homme.

L’espèce humaine est en train de s’inventer un rythme non naturel, une hibernation journalière dans le virtuel, qui fait que son patrimoine passé n’a plus d’utilité.

Des panthéons, des églises, des stades, des théâtres, des agoras, des mobiliers urbains, des lumières artificielles, des rues sont offerts désormais aux autres espèces.

Hors répéter n’est pas créer.

Pendant ce temps, les autres espèces de la planète continuent leur évolution tranquille, s’inventent un présent et profitent de l’arrêt du génie humain.

Le créateur humain du présent contamine habituellement les autres de son énergie et insuffle souvent l’envie de créer soi-même.

Malheureusement, dans l’inquiétude, nous vivons une époque où beaucoup de créateurs travaillent simplement à faire survivre leurs créations programmées, oubliant de réagir au présent.

Ils répètent dans des théâtres, comme si de rien était, des oeuvres qu’ils ne joueront peut-être jamais. Ils façonnent des oeuvres qu’ils n’exposeront peut-être jamais.

Ils montrent sur des écrans, à travers des réseaux sociaux, des créations faites pour être vécues avec du public, souvent uniquement pour leurs fans du passé.

C’est peut-être l’heure où les créateurs du passé, en s’attachant à leurs acquis, ne retrouverons jamais le chemin du partage avec le public. L’inventivité artistique, le trait journalistique, le questionnement partagé vient de plus en plus d’inconnus.

 

Arnaud NANO Méthivier et Pierre-Marie PEM Braye-Weppe, curateurs du Festival des Arts Confinés.

 

Issue d’une série de 4 vidéos réalisées en mars-avril 2020, durant le « confinement » lié à l’épidémie de coronavirus,
Voici  « Reconfinement » réalisée durant la période de « couvre-feu » (oct 2020).

Raphael Saint-Rémy

 

En savoir plus sur…

https://raphaelsaintremy.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *