J43 – Karla Spølaak Hospodářská

Visages suspendus

 

 

Le créateur doute toujours de ce qu’il fait quand il essaie d’échanger avec le public. Pourtant, il crée instinctivement, puis dévoile par jeu avec le public.

Mais confronté au monde non poétique, il doit souvent se justifier de ce qu’il fait et accepter le langage de la société.

L’artiste confiné s’accorde par moment l’idée « d’un temps suspendu », qui envisage un passé rêvé, un présent subi qui serait une suspension, peut-être une anecdote, puis un futur rêvé. Hors c’est dans son présent que l’artiste nous intéresse. Confiné, il a l’opportunité de dépasser ces limites créatives passées et futures.

Le temps n’est pas suspendu, il est.

Karla, nous offre ce soir un défilé de mode du présent, oubliant le théâtre de son passé.

Arnaud NANO Méthivier et Pierre-Marie PEM Braye-Weppe, curateurs du festival des Arts confinés.

 

« Le temps suspendu m’a permis de trouver mes propres masques de protection.

Sept jours de confinement. Une semaine dans ma vie, la vie d’une femme , une mère artiste enfermée à la maison dans un cercle de la routine, la fatigue et épuisement.

Chaque jour dans la semaine j’ai fabriqué une masque. J’ai utilisé des objets du quotidien qui ont accompagné et différencié ma journée. Ils sont devenus des symboles, des masques de protection contre le temps suspendu. J’ai pris la photo toujours à la même heure, le même endroit de notre appartement pragois. Le temps s’arrête à nouveau mais moi, je change. »

Karla Spølaak Hospodářská, artiste

 

En savoir plus…

https://karlahospodarska.wixsite.com/yourplace/performance

https://www.facebook.com/peformingArt/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *