J34 – Lola González

It looks like shinny outside

Le confinement est propice à la sensualité, car, si la sensualité est l’attachement aux plaisirs des sens, il parait plus aisé de voir, entendre, sentir, goûter, toucher dans des petits espaces que dans des grands, tellement l’univers est gigantesque par rapport à la dimension de l’Homme.
Le cercle qui entoure l’Homme de Vitruve, parait être la distance idéale pour que l’homme apprécie au mieux le monde avec et dans tous les sens.
La sensualité est donc peut-être affaire de confinement.
Avec les moyens de communication numérique, le spectateur confiné des « arts confinés » peut s’approcher facilement de l’artiste pour mieux le voir ou mieux l’entendre : en zoomant sur son image ou sur son oeuvre, en augmentant le son. Entrer ainsi dans la grande intimité de l’artiste, sans même que ce dernier ne le sache.
L’art confiné est propice au détail de la vue et du son à la fois pour le créateur et pour le public confiné.

Arnaud NANO Méthivier, curateur du festival des Arts confinés.

 

« With this work I want to talk about everything that continues to happen out there without the world stopping. The sun rises every day, while on the other hand our personal universe has stopped inside our houses. In the photo, through a half-open door the sun is intuited without seeing it.

A special Confined Art is a great idea as part an artistic experience after this pandemic lockdown is finished. I am a visual artist and I can´t tell the difference. I use to work with my computer at home. But I´ve realized like a person I just miss love. I miss love and being together again with my loved ones. Nowadays, these video call moments are as funny as sad. But I feel the difference. Atmosphere is different. »

Lola González, artist photographer

FRENCH version : « Avec ce travail, je veux parler de tout ce qui continue de se passer ailleurs sans que le monde ne s’arrête. Le soleil se lève tous les jours, tandis que d’un autre côté notre univers personnel s’est arrêté à l’intérieur de nos maisons. Sur la photo, par une porte entrebâillée, le soleil s’est immiscé sans qu’on puisse le voir.
Un Art Confiné est une excellente idée dans le cadre d’une expérience artistique après la fin de ce confinement pandémique. Je suis un artiste visuel et je ne peux pas dire la différence. J’utilise habituellement de façon « confiné » mon ordinateur pour travailler à la maison. Mais en ce moment je sens la différence. L’atmosphère est différente. »

En savoir plus sur :

https://www.facebook.com/LolaGonzalezPhotography/