J43 – Mt.

400 dessins en 15 secondes

 

 

 

Comment dévoiler le « normal » , le méconnu, l’insoupçonné, l’incroyable l’énorme normal ? Il est certain que l’anormal nous le fait connaître. Ce qu’il s’y passe, le nombre prodigieux d’opérations que dans l’heure la plus détendue, le plus ordinaire des hommes accomplit. Le travail de routine, accumulé chaque jour à raison de 10 dessins par jours, soit 400 dessins ici, dévoile ses mécanismes merveilleux, complexes, qui font de l’homme avant tout un opérateur.

La routine de l’Art Confiné est plus étendue. Elle s’étend sur un temps infiniment plus vide de repères, sociaux, économiques, culturels. Cela nous permet d’aller à la rencontre des infimes parties du temps que composent cette routine. 40 jours c’est 400 dessins, mais c’est aussi une oeuvre complète, qui représente à elle seule 15 secondes du temps confiné.

     « Qui n’a pas été bousculé à fond n’y arrivera pas, quoique souvent sur le point d’y arriver… […] Se livrer entièrement à un monde doit répugner aussi à la plupart, et ils s’en éloignent d’instinct, sans même rendre compte. »  Henri Michaux, in Les grandes épreuves de l’esprit, 1866

Pierre-Marie PEM Braye-Weppe et Arnaud NANO Méthivier, curateurs du festival des Arts Confinés

 

« Comme tous, je suis confiné, obligé, retiré. 40 jours pendant lesquels j’ai marqué, signé, tracé, j’ai dessiné, j’ai peint : j’ai témoigné. Tout passe, tout s’annule, tout est noir, tout revient, tout est noir. Le trait est noir, la marque est noire, la forme est noire, la trace aussi. L’empreinte, noire. La ligne, noire. La masse noire. L’envie, noire et belle aussi. »

Mt., artiste peintre

 

En savoir plus sur…

Instagram @mtlapeinture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *