Quarantine contact

Quarantine contact a été réalisé durant le confinement dû au COVID-19 en Avril 2020.

La vidéo, la performance ainsi que la musique ont été entièrement créés par moi-même, Manon Pichon. Vivant seule pendant le confinement et la « distanciation sociale »; le contact physique avec mes amis et mes proches me manque: cela a été mon point de départ.

On réalise que quelque chose nous manque lorsqu’on n’y a plus accès, et j’ai réalisé que serrer quelquun dans mes bras me manque même si je ne suis pas quelqu’un de spécialement extravertie ou très sociale. Je veux exprimer dans cette vidéo le sentiment du touché, brut, animal, qui est mis exergue par la musique, presque tribale.

C’est aussi l’expression de l’amour et du respect de soi.Mes pieds, mon dos, mes mains ne sont pas parfaits pourtant je les partagent au monde.

Cette oeuvre visuelle et poétique évolue de manière quasi abstraite.

Filmer seule est aussi un challenge: personne pour faire le point, personne pour nous diriger dans le cadre ce qui accentue ce sentiment brut du film.

De même pour la musique, le principal instrument est une bassine à linge, croyez le ou non, qui est utilisée comme percussion. C’était pour moi une première en tant que « compositrice » et on peut certainement entendre des imperfections certes mais je pense qu’elles servent le contexte brut et sauvage de la vidéo.

https://manonpichon.com/

——————-

Quarantine contact is a video created during the COVID 19 lockdown in April 2020.The all video, performance and music has been done by myself, Manon Pichon. Living alone during the lockdown and « social distancing »; I missed the physical contact with my friends and relatives: that was my starting point.We all realize me miss something when we do not have it anymore, and I realize I miss hugging people even if I am not an extravert and extra social people myself. I want to express in this video this feeling of touch, raw, animal, which is emphasizes by the music, almost tribal.It is also an expression of self love and self respect, my feet, back and hands are not perfect. And yet I show them to the world and embrace them.This visual and poetic piece evolve in an almost abstract work.Filming alone is also challenging: no one to pull focus, no one to direct you and place you in the frame which also accentuate this raw and imperfect feeling.Same with the music, the main instrument is a clothes basin, believe it or not, which I use to play hand percussion. It was my first time composing a music and we can certainly hear imperfection but I think they serve the video really well, adding a wild touch in it.https://manonpichon.com/

12 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *