Résidistance DVDV/EDCEE # 29

Verre à moitié vide, à moitié plein

Résidistance DVDV/EDCEE – Daniel Van De Velde/Expérience De Confinement En Extérieur

Épisode 29 : Verre à moitié vide, à moitié pleinle 01/05/2020

 

 J’ai été alcoolique. Je ne le suis plus depuis le 6 juillet 2019 à 10h du matin. Je n’étais pas un alcoolique anonyme. J’étais un alcoolique éponyme. Je donnais nom et corps, jour après jour, au whisky qui délabrait, altérait et reconditionnait ma vie. Apprenti chaman, je le préférais et de loin à l’ayahuasca. Le whisky floutait les contours de ma vie, en absorbait le corps de souffrance et le délocalisait comme s’il était partie d’un autre système planétaire. Je succombais tantôt à la linéarité des mondes, tantôt à l’impuissance où je me trouvais de formuler, par l’expérience, de nouvelles formes de vie. Le whisky fragmentait mes espaces de vie, sédimentait mon corps, anesthésiait mon sens humain du souvenir. Le corps est dur qui, dans les états de manque, renvoie une détresse sans faille. Détresse universelle du monde qui ne se rejoint pas en chaque être humain qui le compose. Lucide, j’étais humainement dérouté, détaché et concassé dans mes ressources psychiques et mémorielles.

 

Aujourd’hui, mes nuits sont trajectoires de vies. Ma vie est trajectoire de nuit, étoile silencieuse qui dérive. Je laisse mes compagnes et compagnons de route à leur rêve de trou noir. Je retourne à des volumes protéiformes de vies incarnées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *