J18 – Emma Ringue

S’en sortir sans sortir

Une oeuvre confinée peut-être le détail d’une oeuvre matérielle plus complexe.

Le fait que le spectateur de l’Art Confiné réceptionne l’oeuvre à travers un écran, fait qu’il devient peut utile d’indiquer en quoi l’oeuvre est faite.

L’oeuvre est. Et cela suffit.

Arnaud NANO Méthivier et Pierre-Marie PEM Braye-Weppe, curateurs du Festival des Arts Confinés.

 

« En tant qu’étudiante en art confinée, je m’adapte, pas le choix. Je rêve du déconfinement, de pouvoir de nouveau interagir physiquement avec les gens. Par cette grande toile où beaucoup d’informations s’y trouve, est le reflet de ma hâte à vite reproduire l’interaction autour de moi.

Les différents cubes représentent nos lieux de confinement, et l’espace psychédélique est l’espace extérieur, le jouissement de nos sens de dehors.  »

Emma Ringue

 

En savoir plus …

https://www.instagram.com/7amema7/?hl=fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *