Télérésidence / Julien Daillère / Institut Français Cluj Napoca

Lors d’une télérésidence à distance avec l’Institut Français de Cluj Napoca, pendant deux semaines de confinement à Clermont-Ferrand, Julien Daillère a reçu des appels de Roumanie pour discuter de la manière dont nous pourrions imaginer la vie post-crise. En s’inspirant de ces échanges, il a écrit des textes qu’il a ensuite lus, en français et en roumain, enregistrés au téléphone alors même qu’il filmait des éléments de son quotidien. Il continue d’explorer les possibilités du téléphone pour créer à partir de l’audio : groupe Facebook « Artistes au téléphone« , téléperformances, serveurs vocaux poétiques… à la recherche d’une « marge heureuse » dans ce qu’il nous reste de possibilités, une recherche soutenue par Anis Gras, le lieu de l’autre. Infos et contacts : www.julien-daillere.com 06 69 18 75 27

Laisser une Réponse
  1. Quel agréable regard poétique sur la vie dans ses profondeurs, de pensées et questionnements foisonnant à l’ aune de ce temps.
    Confinés, séparés. Avec soi-même, avec le monde et la Terre, avec la présence en soi des/ de l’ autre(s) distant. Et dans l’ espoir et l’ inconnu de ce qui ad-viendra.
    Un beau voyage, réflexif et songeur, plein de douceur et d’intériorité exprimées.
    Merci.

    • Bonjour et merci pour votre message. J’essaye de continuer à écrire sur cette lancée. Ce n’est pas facile. La période est lourde et freine l’inspiration. Votre message encourageant, tout comme la possibilité de partage via le Festival des Arts Confinés, donnent de l’énergie pour continuer d’avancer sur cette recherche en tendresse d’une piste pour un avenir désirable.
      Merci.
      JD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *